En première

En première

Par Webmaster Versoie, publié le jeudi 7 juillet 2016 09:44 - Mis à jour le jeudi 7 juillet 2016 09:44

Volume horaire : 4 heures hebdomadaires en S et ES ; 3 heures en STG ; 6 heures en L.

But : Le français au lycée doit donner une culture active. Elle est nécessaire pour que se développe la curiosité des lycéens, condition première du goût de lire et de s'exprimer et du plaisir pris aux lettres et aux langages. A cette fin :
- La lecture est privilégiée : des lectures abondantes et variées sont indispensables. On fait donc lire aux élèves au moins six œuvres littéraires par an et de nombreux extraits.
- Les productions écrites et orales sont diversifiées : elles permettent en effet une meilleure compréhension des lectures en même temps qu'une amélioration de la maîtrise de la langue, des discours et des capacités d'expression. Des exercices brefs et fréquents développent l'écriture d'invention, en même temps qu'ils forment à l'écriture de commentaire et à la dissertation.

Le programme indique les objets d'étude qui sont abordés à chaque niveau, de façon à assurer le cadre d'une progression commune de la seconde à la première. Mais le choix des œuvres et des textes correspondants, ainsi que les modalités de leur étude et les exercices appropriés relèvent de la compétence des professeurs. En particulier, un objet d'étude peut être abordé à l'intérieur d'une ou plusieurs séquences ; une séquence peut aussi rassembler des éléments issus de plusieurs objets d'étude.
En alliant connaissances, capacité de réflexion personnelle et mise en place de méthodes de travail, on donne aux élèves des références solides et on les rend capables d'accéder ensuite par eux-mêmes à d'autres connaissances.
En 1e L, la discipline change de nom et devient clairement axée sur la littérature Il s'agit désormais bien de « français » (on parle toujours d'orthographe et de langue) mais aussi de « littérature ». Les élèves commencent alors à s'interroger pleinement sur le sens des grands écrits. Les Littéraires préparent doucement leur arrivée en Terminale où ils sont les seuls à bénéficier d'un enseignement de littérature. Avant l'année du baccalauréat, les élèves passent par anticipation des épreuves de français, à l'écrit et à l'oral. L'année de 1e est là pour les y préparer.

PROGRAMME DE PREMIÈRE

I - OBJECTIFS
L'enseignement du français en classe de première poursuit, pour les élèves de toutes les sections du lycée d'enseignement général et technologique, les objectifs fondamentaux du français au lycée : une maîtrise sans cesse accrue de la langue, la connaissance de la littérature, la constitution d'une culture et la formation d'une pensée autonome.
- Pour la maîtrise de la langue, le but est que les élèves soient aptes en fin d'année à rédiger un texte composé répondant à des questions ou des consignes précises, avec une syntaxe et un vocabulaire appropriés, et à exprimer clairement leur pensée à l'oral.
Pour la connaissance de la littérature, six oeuvres intégrales seront lues dans l'année (mais un nombre plus élevé est bien sûr recommandé), ainsi que des extraits. Ces textes sont étudiés en ce qu'ils représentent des formes d'expression qui mettent en jeu les propriétés des genres et des registres majeurs, qu'ils appartiennent à des périodes significatives de l'histoire littéraire et culturelle, qu'ils révèlent des enjeux de l'expérience humaine et participent de débats d'idées importants.
En fin de première, les élèves doivent disposer ainsi d'un ensemble de lectures constituant des références essentielles.
- Pour la constitution de leur culture, les élèves sont amenés en fin d'année de première, en s'appuyant sur les textes abordés dans cette classe ou dans les années antérieures, à situer les grandes scansions de l'histoire littéraire et culturelle ainsi que les significations dont elles sont porteuses. Il ne s'agit pas à cet égard d'entrer dans tout le détail de l'histoire littéraire, mais de faire comprendre la nature et le sens des changements d'orientation esthétiques ou culturels les plus décisifs. En série L, cette mise en perspective historique fera l'objet d'une attention particulière et sera plus approfondie.
- Pour la formation d'une pensée critique autonome, au terme de l'enseignement commun obligatoire du français, les lycéens doivent être en mesure de lire, comprendre et commenter par eux-mêmes un texte, en repérant les questions de langue, d'histoire, de contexte, d'argumentation et d'esthétique, qui peuvent être pertinentes à son sujet ; ils doivent être capables, à partir de leurs lectures, de formuler un jugement personnel argumenté, notamment dans un commentaire ou dans une dissertation.

II - OBJETS D'ETUDE ( les quatre premiers points appartiennent au tronc commun, c’est à dire qu’ils concernent chaque première, les points 5 et 6 sont réservés aux élèves ayant choisi une orientation littéraire.)

1 – Le personnage de roman du XVIIème siècle à nos jours
Il s’agit de montrer aux élèves comment , à travers la construction des personnages, le roman exprime une vision du monde qui varie selon les époques et les auteurs et dépend d’un contexte littéraire, historique et culturel, en même temps qu’elle le reflète et le détermine.

2 - L’écriture poétique et quête du sens, du Moyen Age à nos jours
L'analyse des enjeux des relations entre forme et signification permet de faire saisir aux élèves la spécificité du travail poétique sur le langage. En situant une œuvre dans un mouvement littéraire, on fera discerner les continuités et les évolutions dans les conceptions de la poésie, notamment autour des représentations de la modernité.

3 - Le théâtre : texte et représentation du XVIIème à nos jours
Le but est d'analyser le langage théâtral dans le texte et dans les relations entre le texte et les aspects visuels et sonores liés à la représentation. Il s'agit de faire percevoir que ces liens varient selon les genres, les registres et les époques et que la réception d'un texte de théâtre varie selon les mises en scène.

4 – La question de l’homme dans les genres de l’argumentation du XVIème à nos jours.
Il s'agit de réfléchir aux différentes formes de l'argumentation (directe ou indirecte) afin de développer la maîtrise de la comparaison entre plusieurs opinions pour constituer la sienne propre.

5 – Vers un espace culturel européen : Renaissance et humanisme
Il s’agit de faire découvrir aux élèves un mouvement culturel et artistique d’ampleur européenne. On amène les élèves à réfléchir sur les sources antiques de la cuture européenne et à découvrir les racines communes des représentations et des valeurs qui transcendent la diversité des langues et des Etats..

6 - Les réécritures
Il s’agit de faire réfléchir  les élèves sur la création littéraire en l’abordant sous l’angle des relations de reprise et de variation par rapport aux œuvres, aux formes et aux codes d’une tradition dont elle hérite et joue.

A chaque objet d’étude s’ajoute une approche de l’histoire des arts ou un lien avec les langues et cultures de l’Antiquité.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe