Les épreuves du bac

Les épreuves du bac

Par Webmaster Versoie, publié le jeudi 7 juillet 2016 09:42 - Mis à jour le jeudi 7 juillet 2016 09:42

Les épreuves au bac

Voici une présentation des épreuves de l'E. A. F. très largement inspirée des Instructions officielles (BO du 28/06/01) :

Les épreuves anticipées de français vérifient les compétences acquises en français tout au long de la scolarité et portent sur les contenus de la classe de 1e. Elles évaluent les compétences et connaissances suivantes :
-    maîtrise de la langue et de l'expression orale et écrite
-    aptitude à lire, à analyser et à interpréter des textes
-    aptitude à tisser des liens entre différents textes pour dégager une problématique
-    aptitude à mobiliser une culture littéraire fondée sur les travaux conduits en cours de français, sur des lectures et une expérience personnelles
-    aptitude à construire un jugement argumenté et à prendre en compte d'autres points de vue que le sien
-    exercice raisonné de la faculté d'invention

Description de l'épreuve écrite :
Durée : 4 heures
Coefficient : 2
* Comment se présente un sujet de baccalauréat ?
Les sujets prennent appui sur un ensemble de textes ou corpus distribués au candidat (présence éventuelle d'un document iconographique). Le corpus peut consister en une œuvre intégrale brève (comme ce fut le cas en juin 2006 en séries S-ES) ou un extrait long (3 pages environ). Il doit être représentatif d'un ou de plusieurs objets d'étude du programme de 1e.
Une ou deux questions portant sur le corpus et appelant des réponses rédigées peuvent être proposées aux candidats. Ces questions peuvent aider les candidats à élaborer l'autre partie de l'épreuve écrite. Elles sont notées sur 4 points.
Le sujet offre aux candidats le choix entre 3 types de travaux d'écriture : un commentaire, une dissertation ou une écriture d'invention. Cette production est notée sur 16 points.

* Les travaux d'écriture :
Le commentaire : il porte sur un texte littéraire. On peut proposer de comparer deux textes. Le candidat compose un devoir qui présente de manière organisée ce qu'il a retenu de sa lecture, et justifie son interprétation et ses jugements personnels.
La dissertation : elle consiste à conduire une réflexion personnelle et argumentée à partir d'une problématique littéraire issue du programme de français. Pour développer son argumentation, le candidat s'appuie sur les textes dont il dispose, sur les objets d'étude de 1e ainsi que sur ses lectures et sa culture personnelle.
L'écriture d'invention : cet exercice contribue également à tester les aptitudes du candidat à lire et à comprendre les textes proposés surtout d'un point de vue stylistique. Le candidat doit écrire un texte en liaison avec celui ou ceux du corpus. L'exercice se fonde sur une lecture intelligente et sensible du corpus et exige du candidat qu'il se soit approprié la spécificité des textes dont il dispose (langue, style, pensée) afin d'être capable de les reproduire, de les prolonger, de s'en démarquer ou de les critiquer. Attention : on ne demandera jamais d'écrire des textes de pure imagination, libres et sans contrainte. Le document iconographique ne servira jamais l'objet d'une étude pour lui-même. L'écriture d'invention peut prendre des formes variées mais comme elle se fonde sur les contraintes littéraires des genres inscrits au programme de 1e, elle s'inscrit forcément dans les orientations suivantes :
-   article (éditorial, article polémique, article critique, droit de réponse…)
-   lettre (correspondance avec un destinataire défini dans le libellé du sujet, lettre destinée au courrier des lecteurs, lettre ouverte, lettre fictive d'un des personnages présents dans un des textes du corpus…)
-   monologue délibératif, dialogue (y compris théâtral)
-   discours devant une assemblée
-   essai
-   récit à visée argumentative sous forme de fable, d'apologue…
Pour la série littéraire, on ajoutera l'amplification (écriture dans les marges ou développement des ellipses du texte), parodie et pastiche.

CARACTÉRISTIQUES DE L'ÉPREUVE ORALE
2 parties : lecture analytique d'un texte à partir d'une question écrite posée par l'examinateur puis entretien.
Chaque partie = 10 minutes
Temps de préparation = 30 minutes

1e partie : lecture analytique d'un texte
L'épreuve porte sur un texte choisi par l'examinateur dans le descriptif des lectures et activités. Vous devez répondre à une question précise sur ce texte. On jugera votre capacité à mener une démonstration sur un texte en mobilisant vos connaissances. Il ne s'agit en aucun cas de réciter un cours par cœur !
Pour le choix du texte, 3 possibilités sont offertes à l'examinateur :
-   interroger sur un texte ou sur un extrait de texte figurant dans un des groupements de textes.
-  interroger sur un extrait ayant fait l'objet d'une explication pendant l'année, tiré d'une des œuvres intégrales étudiées en lecture analytique.
-  interroger sur un extrait n'ayant pas fait l'objet d'une explication au préalable, tiré d'une des œuvres intégrales étudiées en lecture analytique. Longueur de l'extrait : pas de règles en la matière, tout dépend de la question posée.
La question posée : n'est jamais le fruit du hasard. Il est possible de cerner les questions susceptibles d'être posées. Elle peut s'éloigner sensiblement de l'étude menée en classe.

2e partie : l'entretien
Le descriptif des lectures et activités est une base inépuisable d'entretiens, d'où l'importance que l'examinateur va accorder aux lectures cursives, aux lectures de l'image, aux activités proposées par le professeur à la classe. L'entretien est ouvert et vise à mettre en valeur la culture du candidat, ses lectures… Il ne s'agit pas d'une reprise pure et simple de la question de lecture. C'est un élargissement aux autres textes et aux autres séquences.
Pièces jointes
Aucune pièce jointe